Article

Explications: « Pourquoi ce blog »

Depuis 17 ans, ayant fait un tour par la PQR, par la Radio et le national au niveau journalistique, Leurs Codes ne me convenaient absolument pas comme utiliser le terme « Nos chères têtes blondes » une réflexion faite par mon chef d’agence de l’époque au niveau Vaucluse et qui retouchait sans cesse mes textes et qui travestissait la réalité terrain comme  » 24 heures aux Urgences » d’Orange(2003) ou chez les pompiers (2004).

J’en ai eu ma claque de remarques insignifiantes.. J’ai rendu « ma plaque » de correspondante de presse -étant de longue harcelée sexuellement par mon supérieur hiérarchique (l’histoire est digne d’un roman de série B)  et changée, complètement de domaine d’activité et découvert l’Europe à travers mes escapes games mais toujours en rentrant au bercail, dans ma famille à Orange!…Je fus formatrice/consultant en Bureautique et Lea à partir de 2002 à Sesame Formation en ayant transformé ma société de micro-société de presse en formatrice sous le nom « Crp Org Cap conseil » (Sarkozy n’a absolument rien inventé avec ses auto-entreprises appelées d’antan Micro-entreprise et le comble de l’absurde: il voulait aussi-selon mes souvenirs-désarmer la police). Quel calamité ce type! La micro-entreprise: Cela existait-selon moi-depuis 2002 sur le même modèle du régime de la microentreprise est issue de la loi du 1er août 2003 pour l’initiative économique. … Ce régime s’adresse, à compter du 1er janvier 2009 , à tout porteur de projet d’entreprise individuelle qui souhaite créer son activité sans pour autant créer une société.

Aujourd’hui, mes objectifs sont:-le feel good attrait à -l’actualité relative que je précise dans ma réalité….

Bonne lecture @ tous…

Auteur

maria.barbier@live.fr

Commentaires

Vivre est un village
12 mars 2021 à 10h01

Explications: « Pourquoi réagir sur ce blog » ?

A SUIVRE …

A bientôt.
Amitié.

Bises



Vivre est un village
13 mars 2021 à 8h02

Ce blog, je m’en empare pour militer en faveur de nus tous et militer en faveur de nous tous et ce militantisme peut se faire à partir du texte d’Yves Besançon « Les faux contre-arguments des anti-annulationnistes de la dette publique » et d’un autre texte recommandé par ses soins, ce texte, étant, lui-même, défendu par ce groupe d’intellectuel :
Les faux contre-arguments des anti-annulationnistes de la dette publique

Les signataires

Michel Aglietta, CEPII

Bruno Amable, Université de Genève

Philippe Askenazy, CNRS – École normale supérieure

Nicolas Barreyre, EHESS

Federico Bassi, Università Cattolica del Sacro Cuore

Marlène Benquet, CNRS – Dauphine PSL

Éric Berr, Université de Bordeaux

Julien Blasco, Université Cergy-Pontoise

Jérôme Bourdieu, INRA-PSE – EHESS

Thomas Brand, Cepremap

Benjamin Braun, Max Planck Institute for the Study of Societies

Clara Capelli, économiste

David Cayla, Université d’Angers

Léo Charles, Université Rennes 2

Sébastien Charles, Université Paris 8

Jean-Bernard Chatelain, Université Paris 1

Hadrien Clouet, Université fédérale de Toulouse

Laurent Cordonnier, Université Lille 1

Thomas Dallery, Université du Littoral Côte d’Opale

Guillaume Daudin, Université Paris Dauphine PSL

Antoine de Cabanes, UCLouvain

Quentin Deforge, EHESS

Nicolas Delalande, Sciences Po

Anne-Laure Delatte, CNRS – Dauphine PSL

Guillaume Etiévant, expert auprès des CSE

Frédéric Farah, Université Paris 1

Ben Fine, School of Oriental and African Studies (SOAS)

Daniela Gabor, UWE Bristol

Vincent Gayon, Université Paris Dauphine PSL

François Geerolf, University of California, Los Angeles (UCLA)

Jacques Généreux, Sciences Po

Christakis Georgiou, Université de Genève

Thomas Grjebine, économiste

Robert Guttman, Université Sorbonne Paris Nord – CEPN

Pierre-Cyrille Hautcœur, EHESS

Philipp Heimberger, Vienna Institute for International Economic Studies (wiiw)

Anaïs Henneguelle, Université Rennes 2 – ENS Paris Saclay

Camille Herlin-Giret, CNRS – Université de Lille

Éric Heyer, OFCE – Sciences Po

Liem Hoang-Ngoc, Université Paris 1

Élise Huillery, Université Paris Dauphine PSL

Michel Husson, IRES

Arthur Jatteau, Université de Lille

Maximilian Krahé, Université Duisburg-Essen

Dany Lang, Université Sorbonne Paris Nord

Marc Lavoie, Université d’Ottawa – Université Sorbonne Paris Nord

Edwin Le Héron, Sciences Po Bordeaux

Philippe Légé, Université de Picardie Jules Verne – CRIISEA

Benjamin Lemoine, CNRS – Dauphine PSL

Jonathan Marie, Université Sorbonne Paris Nord

Catherine Mathieu, OFCE – Sciences Po

Jérôme Maucourant, Université Jean Monnet

Stéphanie Monjon, CNRS – Dauphine PSL

Éric Monnet, EHESS – PSE

Antoine Monserand, Université Sorbonne Paris Nord

Sabine Montagne, CNRS – Dauphine PSL

Matthieu Montalban, Université de Bordeaux

Anne Musson, ESSCA

Susan Newman, The Open University

Alban Pellegris, Université Rennes 2

Damien Piron, UCLouvain

Nicolas Pons-Vignon, SUPSI Lugano

Thomas Porcher, Paris School of Business

Jenny Preunkert, Université Duisburg-Essen

Muriel Pucci, Université Paris 1

Mike Rafferty, Research college of Business, Melbourne – RMIT University

Christophe Ramaux, Université Paris 1 – Centre d’économie de la Sorbonne

Luc-Albert Rasselet, LPO Édouard Vaillant, Vierzon

Miriam Rehm, Université Duisburg-Essen

Mariana Roja Breu, Université Paris Dauphine PSL

Charlotte Rommerskirchen, Université d’Edimbourg

Raul Sampognaro, OFCE – Sciences Po

Antoni Soy, Universitat de Barcelona, ancien ministre du gouvernement catalan

Henri Sterdyniak, OFCE – Sciences Po

Nadine Thévenot, Université Paris 1

Bruno Tinel, Université Paris 1

Xavier Timbeau, OFCE – Sciences Po

Fabien Tripier, Université Paris Saclay – Université d’Évry

Adam Tooze, Columbia University – European Institute

Shahin Vallée, Centre allemand pour les affaires étrangères (DGAP)

Jens van’t Klooser, KU Leuven

Antoine Vauchez, Université Paris 1

Vincent Vicard, économiste

Sébastien Villemot, Cepremap

Abdallah Zouache, Sciences Po Lille

IL va sans dire qui si ton père, expert comptable peut nous aider, il est le bienvenu, il va sans dire, également, que ta voix « Non Ho L’Età » https://www.youtube.com/watchv=Utd9cHBPfRA est toujours la bienvenu dans mon écouteur téléphonique …

Je t’embrasse, Claire.

A bientôt.
Amitié.



Vivre est un village
15 mars 2021 à 8h18

Un grand merci, Claire, pour ton coup de téléphone, hier, à la moitié de la seconde mi-temps du match de rugby Irlande/Ecosse digne de la fille d’un tireur d’élite, tant la fenêtre de « tir » de tant communication était précise et impromptu pour la meilleure efficacité possible !!!

Ton tir non ho leta https://www.youtube.com/watch?v=Utd9cHBPfRA a parfaitement atteint sa cible en plein cœur et m’a diffuser son effet de jouvence à l’odeur de cette lavande de Mont Ventoux avec autant de bonheur que possible !!!

Question « évidente » ton père expert-comptable, regarde t’il le match ?

Pourquoi cette question ?

Réponse évidente mais un peu tardive, je m’en excuse, pour être dans cette « mêlée » » Les faux contre-arguments des anti-annulationnistes de la dette publique 5 MARS 2021 PAR YVES BESANÇON https://blogs.mediapart.fr/yves-besancon/blog/040321/les-faux-contre-arguments-des-anti-annulationnistes-de-la-dette-publique !!!

Pourquoi payer une « dette » qui n’en est pas pas une et que nous n’avons pas à payer ?

Nous pouvons t’expliquer, Claire, et lorsque ta mise au piquet de 3 mois nommée suspension de vos droits au participatif sera caduc, nous pousserons la mêlée ensemble en chantant « poussons, poussons la belle mêlée » https://www.youtube.com/watch?v=1Y_GjejNxQc !!!

Je t’embrasse, Claire.

A bientôt.
Amitié.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *